Avertir le modérateur

26/10/2013

Frontaliers, la fin du droit d'option !

La mesure est passée sans discussion, concertation, conscience. Les frontaliers auront l'obligation de cotiser à la CMU en 2014 sans avoir veritablement été écoutés par le Gouvernement. Ce dernier devra en assumer les responsabilités car elles sont véritablement de taille : économiques, sociales, médicales et bien sur ... électorales pour le PS. Tant pis pour eux. Malheureusement, on se rend compte d'une reelle incompétence de ce gouvernement ou cette mesure va couter plus qu'elle ne va finalement rapporter. Ce n'est pas grave, le gouvernement augmentera une nouvelle fois la cotisation ou creera une nouvelle taxe ! Lamentable qu'en 2013 la politique soit encore de si bas niveau.

22:58 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

27/09/2012

Assurance frontalier

"Assurance maladie des frontaliers

SCANDALEUX !
J’ai appris, par la presse, que le Gouvernement entend supprimer le libre de choix de l’assurance maladie en France pour les travailleurs frontaliers. En clair, les frontaliers assurés aujourd’hui auprès d’une assurance privée devront basculer à la Sécurité sociale (CMU).
Avant de parler du fond, c’est surtout la forme qui me scandalise. Dès le résultat de l’élection présidentielle, les représentants des travailleurs frontaliers ont demandé des rendez-vous avec les ministères concernés. Rappelons que, nous avions obtenu en 2002 la poursuite de l’assurance maladie jusqu’en 2009, et en 2007 un report jusqu’au 31 mai 2014.

Malgré les promesses du Président François Hollande d’ouvrir un dialogue social avant toute décision, ce Gouvernement n’a JAMAIS accepté de nous recevoir. Malgré l’insistance des élus locaux, conscients des difficultés qu’engendre cette décision les portes des ministères sont restées closes.

AUCUNE DISCUSSION, AUCUNE NEGOCIATION, AUCUNE OUVERTURE !!

Clairement, le Gouvernement veut passer en force sur ce dossier et n’hésite pas à utiliser tous les moyens de pression. Il nous parle de 400 ou 500 millions de recettes supplémentaires sans jamais évoquer les dépenses.

Si le 1er janvier prochain tous les frontaliers basculent à la CMU sait-on :
Ce qu’il adviendra des personnes qui suivent des traitements, parfois très lourds en Suisse ?
Ce qu’il adviendra des foyers qui ne pourront assumer la surcharge financière de cette nouvelle couverture, faut-il qu’ils aillent s’inscrire au chômage ?
Si les CPAM sont prêtes à accueillir du jour au lendemain des dizaines de milliers d’assurés supplémentaires ?
Si les hôpitaux, les cabinets médicaux et les spécialistes sont suffisamment nombreux pour assurer l’accueil et le traitement de ces nouveaux bénéficiaires ?

Les travailleurs frontaliers ont toujours respecté le droit. Les accords prévoient une évolution de l’assurance maladie au 31 mai 2014, nous demandons que ce délai soit respecté afin de pouvoir ouvrir un vrai dialogue constructif dans l’intérêt des travailleurs frontaliers, de leur famille et des régions concernées.
Monsieur le Ministre, je vous demande de surseoir à cette décision brutale et de recevoir mon association, le Groupement transfrontalier européen, au plus vite afin d’engager un véritable dialogue, tel que vous nous l’aviez promis lors de la campagne présidentielle."

21:59 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4)

24/04/2012

1, 2, 3 .... débats !

C'est le sujet du moment. Le ou les débats !! Sarko qui se fent d'être une victime du premier tour ne souhaite plus que cela et raille son adversaire de ne pas vouloir le suivre. Certes Sarko excelle dans ce domaine, mais cela ressemble plus à de la provocation, à une volonté d'écraser un adversaire en direct à la télévision plutot que d'une réelle envie de débattre de sujets qui, surtout en cette période de crise, interesseraient les francais. Le ton, je trouve, est arrogant et ne me plait pas. Cette arrogance déplait à beaucoup de francais... Il a eu 5 ans pour proposer des idées (et si possible bonnes) mais on ne gere pas un pays sous le coup de l'émotion et sans être -un peu- visionnaire sur l'avenir du pays. On n'est pas au pays des bisounours c'est sur, mais pourquoi il va et voudrait nous sortir des idées lumineuses maintenant ? Pourquoi ne pas les avoir utiliser avant ?. Ah oui c'est vrai, il y a des élections à gagner !!

10/04/2012

Le permis de Conduire : enjeux des Présidentielles ?

Il semblerait que le permis de conduire soit devenu depuis quelques jours le sujet de discussion, ou de contestation, de nos candidats. Pas la peine de se préoccuper de la dette, du trou abyssal de la Secu, de la guerre en Syrie ... , le prochain président devra se pencher sur l'épineux probleme du permis de conduire. Evidemment les concernés sont les indécis de 18-25 ans. Alors mieux vaut les avoir de son coté le 22 avril. C'est sur, on maitrise mieux le sujet du code et de la conduite que d'aborder celui de la réforme des retraites, de la fonction publique ou de s'engager dans des plans necessaires d'économies d'Etat. Bref, imaginez un instant un De Gaulle commencer à parler de la vignette auto ? ca casse un peu le prestige. C'est vrai que dans ce cas, les candidats sont proches des francais mais c'est un écran de fumée qui leur évite de traiter les vrais problemes des francais. Votre avis ?

14/06/2008

Une raclée !

4-1 ! Le score est sevère pour les Bleus mais mérité pour les grands gagnants de cette soirée de foot : la Hollande. Une nouvelle fois, les Oranje ont fait plié l'un des "prétendus favoris" de cet Euro. Je ne reviendrais pas sur les prestations des joueurs Francais, les choix tactiques de Domenech, du pénalty non sifflé etc ... tout le monde a son avis et on ne va pas refaire le match une seconde fois. Ou peut-être si. Une chose est sure, la France a eu des occasions. Beaucoup d'occasions. Certainement plus que les Hollandais. Le match aurait pu changer de physionomie a tout instant. Mais au final, elle n'a marquée qu'un seul but et en a pris 4. Donc le mot qu'on peut retenir de cette soirée est le manque d"EFFICACITE" de l'équipe de France. Je ne parle pas de reussite mais bien d'efficacité. On ne sentait pas les francais extremement agressifs, morts de faim devant les buts. Il manquait aussi l'envie de gagner, de se battre. Plus une ceraine impuissance sur la fin. Dans mon précédent billet, je trouvais les francais trop confiants, trop calmes, trop tranquilles. La gueule de bois est là et bien là. Domenech se rassure en disant que tout n'est pas fini, il reste encore un match contre l'Italie mais il n'y croit plus. Même si la France a encore un peu de son destin entre ses mains, son destin repose surtout dans les mains des autres équipes maintenant. Il ne reste plus qu'à prier.

12:15 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu