Avertir le modérateur

24/04/2012

1, 2, 3 .... débats !

C'est le sujet du moment. Le ou les débats !! Sarko qui se fent d'être une victime du premier tour ne souhaite plus que cela et raille son adversaire de ne pas vouloir le suivre. Certes Sarko excelle dans ce domaine, mais cela ressemble plus à de la provocation, à une volonté d'écraser un adversaire en direct à la télévision plutot que d'une réelle envie de débattre de sujets qui, surtout en cette période de crise, interesseraient les francais. Le ton, je trouve, est arrogant et ne me plait pas. Cette arrogance déplait à beaucoup de francais... Il a eu 5 ans pour proposer des idées (et si possible bonnes) mais on ne gere pas un pays sous le coup de l'émotion et sans être -un peu- visionnaire sur l'avenir du pays. On n'est pas au pays des bisounours c'est sur, mais pourquoi il va et voudrait nous sortir des idées lumineuses maintenant ? Pourquoi ne pas les avoir utiliser avant ?. Ah oui c'est vrai, il y a des élections à gagner !!

10/04/2012

Le permis de Conduire : enjeux des Présidentielles ?

Il semblerait que le permis de conduire soit devenu depuis quelques jours le sujet de discussion, ou de contestation, de nos candidats. Pas la peine de se préoccuper de la dette, du trou abyssal de la Secu, de la guerre en Syrie ... , le prochain président devra se pencher sur l'épineux probleme du permis de conduire. Evidemment les concernés sont les indécis de 18-25 ans. Alors mieux vaut les avoir de son coté le 22 avril. C'est sur, on maitrise mieux le sujet du code et de la conduite que d'aborder celui de la réforme des retraites, de la fonction publique ou de s'engager dans des plans necessaires d'économies d'Etat. Bref, imaginez un instant un De Gaulle commencer à parler de la vignette auto ? ca casse un peu le prestige. C'est vrai que dans ce cas, les candidats sont proches des francais mais c'est un écran de fumée qui leur évite de traiter les vrais problemes des francais. Votre avis ?

15/04/2011

Plan média FN

Lors des dernieres elections cantonales, j'ai été tres surpris de la couverture médiatique faite au Front National. La vague marine devait faire l'effet d'un tsunami. Tous les jours un reportage sur un candidat FN sur toutes les chaines. Les autres candidats rien. Au fait si ! les questions étaient "que pensez vous de la percée du FN", "ferez vous alliance" etc etc. On y revenait toujours. Une équipe de France 3 avait meme prévue de venir faire un reportage dans une petite commune de Savoie en vue de la victoire du candidat FN. Tant pis, c'est son adversaire qui est arrivé en tete et a presque meme du s'excuser de son score ! Les médias cherchent le sensationnel, le "vendeur" mais ne se rendent pas compte de la publicité faite à ce parti... qui au demeurant à bien demander à ses candidats de ne pas faire campagne justement (pas de reunion publique entres autres). On parle de ce parti peut être en mal mais on parle de lui. Serait de la publicité ou du temps de parole déguisé ? le FN en a bien profité !

06/11/2008

They did it !

Now they can ! jamais une election n'aura autant suscité d'espoir, de joie, d'euphorie ... à travers le monde. Obama est devenu ce 04/11 à 23h05 le president pas uniquement des USA mais aussi du monde. les scenes de délire en Europe, Afrique, Asie ont été nombreuses. Peut être aussi que l'on celebrait la fin de 8 années noires de l'administration Busch. Evidemment du fait de sa couleur de peau, cette election est historique mais il ne serait pas à ce poste sans son intelligence, son eloquence et sa classe. Les afro americains n'ont maintenant plus de complexes à avoir, la couleur ne sera plus un frein à leurs ambitions ou leurs projets.

Revenons -deja- sur terre. Obama va t'il connaitre un etat de grace ? oui sans doute mais pendant combien de temps ? Les taches qu'ils l'attendent sont titanesques et il a deja annoncé que ce ne sera pas facile. La route sera longue !. Relance de l'economie, deficit public, chomage, crise immobiliere,couverture santé pour tous, retirer les soldats de l'Irak etc ....   Le plus dur est à venir.   Avant son investiture de janvier, l'emploi du temps est bien chargé. Aujourd'hui il doit se rendre à la CIA pour qu'on lui explique les dossiers sensibles. Comme le disait en son temps JFK, il vient de signer pour le metier le plus compliqué au monde.

Le 44e président dispose de deux mois et demi pour superviser la désignation d'une centaine de personnes pour former ses équipes et constituer son prochain gouvernement.

Pour ce faire, Barack Obama n'a pas pris exemple sur ces deux prédécesseurs, mais sur le 40e président, Ronald Reagan, dont la transition est restée un modèle d'efficacité dans l'histoire.

Son équipe, chargée de préparer la transition, était en réalité en fonction depuis «plusieurs mois». Elle est coprésidée trois personnalités dont John Podesta, secrétaire général de la Maison-Blanche auprès de Bill Clinton de 1998 à 2001 et aujourd'hui président du Center for American Progress, un «think tank» de gauche.

L'une des premières tâches de ce nouveau staff sera de lancer dès jeudi le site Internet de transition www.change.org.

Plus concrètement, en attendant de prendre possession de la Maison-Blanche le 20 janvier prochain, cette équipe de transition s'installera, non pas à Chicago comme son QG de campagne, mais dans le centre de Washington. Ce bâtiment de 3500 mètres carrés, mis à disposition par l'Administration Bush, peut accueillir environ 500 personnes.

Au Pentagone, des bureaux ont également d'ores et déjà été libérés pour laisser la place à une cinquantaine de membres de l'équipe de transition d'Obama.

Briefing quotidien des services de renseignement

Par ailleurs, même s'il entend se reposer dans les jours à venir, Barack Obama devait participer dès jeudi matin à son premier briefing quotidien des services de renseignement sur la sécurité.

Désormais, les agences fédérales, et principalement la CIA, lui délivreront les mêmes informations «top secret» qu'à George W. Bush.

Barack Obama, qui devrait s'exprimer publiquement d'ici à la fin de la semaine, devra également dans les semaines à venir préparer, en collaboration avec George W. Bush, le sommet du G20 sur la crise économique et financière, qui se tiendra le 15 novembre. On ignore encore s'il y participera directement, mais le président sortant lui a promis la «coopération la plus complète de son gouvernement» au cours du passage de relais.

La conférence des Nations unies sur le réchauffement climatique, qui se tiendra à Poznan, en Pologne, du 1er au 12 décembre, pourrait lui offrir une autre chance de faire un premier pas sur la scène internationale.

Enfin, Barack Obama devra aussi prendre des décisions au plan personnel, dans les jours à venir, comme déterminer la date de son déménagement à Washington et le changement d'école de ses filles. (source le Figaro)

 

13:07 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

25/07/2008

OBAMAMANIA

866182083.jpg

Le Barack Obama world Tour est en route depuis quelques jours et il a atteint son zenith populaire en Allemagne ou l'attendaient 200.000 personnes. Il aurait souhaité prononcer son discours sous la porte de Brandebourg mais proposition refusée par Angela M, ceci etant reservé uniquement aux chefs d'Etat. C'est donc à l'autre bout de l'avenue, sur la place de la Colonne de la Victoire à Berlin que le nouveau JFK est apparu. Le sénateur a exhorté "la nouvelle génération à abattre tous les murs". «Les murs de part et d'autre de l'Atlantique ne peuvent pas rester debout. Les murs entre les pays les plus riches et les plus pauvres, entre les races et les tribus, entre chrétiens, musulmans et juifs ne peuvent pas rester debout», a-t-il martelé. AFP.

Evidemment tout le monde a fait le parallele avec la venue de JFK le 26 juin 1963 accompagné de son celebre discours quasiment au meme endroit. Evidemment le comparatif sur la "forme" est flagrante : l'aisance, la jeunesse, la decontraction, le charme, l'enthousiasme, une foule acquise à sa cause. Evidemment cela donne une stature politique internationale à Obama, un soutien populaire. Mais n'oublions pas que ce sont les americains qui vont voter et que tout Barack Obama qu'il est, eh bien, il n'est pour l'instant que simple candidat.  Et s'il revenait en tant que president des USA ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu