Avertir le modérateur

14/07/2008

La Legion d'honneur

Photographe : Philippe Wojazer AFP :: Le président Nicolas Sarkozy avec Ingrid Betancourt à la Garden Party de l'Elysée le 14 juillet 2008. Ce jour, Ingrid B s'est vue remettre les insignes de chevalier de la Legion d'Honneur. Elle a eu le merite de signifier qu'elle ne meritait pas cette distinction .... peu ont eu l'honneteté de le dire avant elle, tous accroché aux honneurs !

Quelques info tout de meme sur cette distinction (source wikipedia) : La Légion d’honneur n’est pas réservée aux Français : elle est aussi attribuée à titre protocolaire aux chefs d’État, Premiers ministres, membres de gouvernement et ambassadeurs étrangers lors de leur venue en France, et à quiconque a servi les intérêts de la France. Par exemple, le 19 février 1999, le président de la République Jacques Chirac a remis l’insigne à des anciens combattants américains de la Première Guerre mondiale. Ainsi une polémique a éclaté concernant la décoration en 2006 de Vladimir Poutine, président de la Fédération russe (2001-2008), comme Grand’Croix de la Légion d’honneur.

L’admission et l’avancement dans l’ordre sont prononcés dans la limite de contingents fixés par décret du président de la République pour une période de trois ans. Ces contingents sont répartis entre le président et les différents ministres qui adressent leurs propositions au Grand chancelier. L’accès à l’ordre ne peut se faire dans un grade supérieur à celui de chevalier, sauf quand il s’agit d’honorer une personnalité étrangère : c’est alors en fonction du rang protocolaire des récipiendaires (ainsi le prince Albert de Monaco a été directement élevé à la dignité de grand officier de l’ordre en 1984). L’admission dans l’ordre (chevalier) comportait à sa création, une rente annuelle insaisissable de deux cent cinquante francs or. En 2004, cette rente annuelle (chevalier) est de 6,10 €.

L’attribution est presque automatique pour les anciens ministres, les préfets honoraires, les anciens députés ou sénateurs (les ministres et parlementaires en activité sont exclus du champ sauf pour faits de guerre), les hauts magistrats et les membres du corps diplomatique. L’obtention d’une médaille d’or aux jeux Olympiques est une promotion spéciale. L’armée obtient cinquante pour cent des places et les autres professions bien représentées sont les policiers, les pompiers, les élus, les hauts fonctionnaires et les représentants des cultes.

De plus, à l’origine, les descendants de trois générations successives de décorés de la Légion d’honneur obtenaient ladite décoration par l’hérédité. Cette disposition, tombée en désuétude depuis, n’a cependant jamais été abolie.

  • « En France, le deuil des convictions se porte en rouge et à la boutonnière », Jules Renard, Journal.
  • « Si on voulait me donner la légion d’honneur, j’irais la chercher en slip pour qu’ils ne sachent pas où la mettre », Coluche
  • « La Légion d’honneur, ça ne se demande pas, ça ne se refuse pas et ça ne se porte pas » François Mauriac
  • « La légion d’honneur est comme une maladie contagieuse : seuls ceux qui l’ont déjà peuvent vous la conférer », Gilbert Cesbron
  • « Demander la Légion d’honneur au gouvernement, c’est une politesse à lui faire », Emile Bergerat, Souvenirs d’un enfant de Paris
  • « La Légion d’honneur de Lyon ? La rosette ! », Boris Vian
  • « C’est avec ces hochets qu’on mène les hommes », Napoléon Ier
  • « La légion d’honneur, c’est comme les hémoroïdes, aujourd’hui n’importe quel cul peut l’avoir. », Jean Yanne
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu