Avertir le modérateur

17/07/2008

Ricardo Ricco dopé ?

PARIS (AFP) - Le coureur italien Ricardo Ricco (Saunier Duval) a été contrôlé positif à l'EPO lors du Tour de France 2008, a indiqué jeudi à l'AFP une source policière confirmant une information du site internet du quotidien L'Equipe. Selon cette source, les gendarmes devaient interpeller le coureur au départ de la 12e étape Lavelanet-Narbonne. Le coureur, particulièrement ciblé depuis le départ du Tour par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) qui l'avait au moins contrôlé quatre fois depuis, a utilisé une EPO retard récemment mise sur le marché, la CERA, selon le site du quotidien sportif. Ricco était jeudi matin 9e du classement général.

Les soupcons pesaient sur lui ET son équipe, maintenant c'est officiel, c'est le troisieme coureur qui assombrit un peu plus le ciel de ce Tour de France. Il avait quelque peu survolé l'étape de Banniere de Bigorre. A quand la radiation à vie de la licence du coureur coupable et d'un Tour de France composé uniquement de coureurs Francais ? A moins que Moreau n'ait aussi des choses à se reprocher....?

Ricco, dit le "cobra", etait considéré comme le digne successeur de Marco Pantani, lui aussi rattrapé par le dopage. Esperons que l'eleve ne finira pas sa carriere comme son maitre !!

13:16 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (2)

16/07/2008

Clean le Tour ?

Un deuxieme cas de dopage sur le Tour de France vient d'être revelé. L'espagnol Duenas a été controlé positif à l'EPO lors de la 4ème étape (pas le fameux coktail Eau-pastis-olive mais celui qui fait monter les cols HC à vitesse de mobylette) et vient d'être exclu du Tour par son équipe. Le big boss du Tour - Christian Prudhomme- souhaitait un tour propre et bien c'est raté une nouvelle fois. Seule difference notable avec la crise Festina d'il y a 10 ans, la moyenne horaire des étapes est decendue à 40km/h aulieu de 50. Sinon les dirigeants sont toujours les memes, certains coureurs sont encore là ainsi que des medecins douteux sur leurs pratiques. Evidemment tout le monde "reve" d'un Tour de France clean, de sports sans dopage. Mais on reste dans l'utopie. Autant faire 2 Tour : 1 pour les dopés et l'autre pour les clean. Finalement, se sortir de l'UCI pour avoir la main-mise sur les équipes ne permet pas aux organisateurs du Tour d'avoir encore la totale maitrise des coureurs et de leur suivi. Deja dans les années 60, Anquetil soulignait qu'on ne pouvait pas gagner le Tour en buvant uniquement de l'eau minerale... Et c'etait l'un des premiers à utiliser des transfusions sanguines lors de voyages "touristiques" à Chamonix.

12:45 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (1)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu