Avertir le modérateur

17/04/2008

Yesterday

17 avril 1970, une date que toute une generation se rapelle avec un brin de nostalgie : la separation des Beatles. La fin des Beatles emporte avec elle une decennie dorée. Les porte-drapeaux d'une jeunesse insouciante, remplie de reves, de grands projets et d'espoir, vont continuer leur vie chacun de leur coté. Avec cette fin, cette generation est devenue adulte. On arrete de rever. On se reveille. On change d'époque. On s'est amusé, maintenant on bosse.

Meme si individuellement, chaque membre rayonnera moins, ...musicalement parlant, les Beatles laisseront derriere eux, des standards, des classiques jamais egalés à ce jour. En plus d'être de (très) bons musiciens, ils ont ouverts une voie, inventé un style musical, placée la qualité très haut, habités d'une curiosité permanente.... tout simplement la passion de la musique. Une vie de et pour la musique. Effectivement ils étaient doués et avaient carte blanche. Pas d'obligation de plaire à un segment de marché, de se confondre dans un style musical formaté. Ils avaient ce qui manque aujourd'hui : se faire plaisir et partager. Jouer de la musique tout simplement. Let it Be !

 Retour à 2008!!!   Je retranscris les infos de JM Aphatie qui resume bien la situation du moment :

 "Ce matin, Jacques Attali était l'invité de RTL, à 7h50. Sa connaissance du monde et notamment des économies du tiers monde, au travers de son activité à la tête de Planet finance, le désignait comme un interlocuteur crédible à propos des émeutes de la faim. On croit cerner les causes du phénomène. La sécheresse en Australie en Espagne, en Ukraine ou ailleurs, plus la demande mondiale en hausse du fait de l'enrichissement relatif des populations indiennes et chinoises, plus la spéculation sur les denrées alimentaires de base, plus la folie des agrocarburants qui gèlent des terres normalement vouées à la culture alimentaire, sont autant de facteurs qui se combinent et donnent sa profondeur à cette crise.
Cette multiplicité de facteurs est inquiétante. Elle suggère une action en profondeur, longue et difficile. Exactement le genre de situation qu'une communauté internationale ne peut pas, ne sait pas gérer. Et puis, il y a l'urgence. On attend, des pays riches, nous en sommes parait-il, qu'ils donnent rapidement à l'ONU, et notamment au PAM, le Programme alimentaire mondial, les moyens d'intervenir sur tous les points sensibles. Pour l'instant, alors que 500 millions de dollars seraient nécessaires, seulement quelques dizaines de millions, 14 disent les dépêches, auraient été promis. Terrible constat.

Jacques Attali a clairement mis en lumière cette contradiction épouvantable des démocraties contemporaines. Lorsqu'il a fallu mobiliser des milliards pour tenter de juguler la crise financière, beaucoup d'institutions ont répondu à l'appel. Et tant mieux, a-t-il souligné. Quand il s'agit de vies humaines à sauver, en revanche, les bonnes volontés paraissent moins nombreuses et les réponses beaucoup plus lentes. Un monde qui affiche, fut-ce involontairement, de telles valeurs ne roule-t-il pas à l'abîme?

Pendant ce temps, en France, le gouvernement gouverne. C'est à dire qu'il cacophone chaque jour davantage. Hier, c'était les allocations familiales, rabotées, si l'on comprend bien au nom d'une logique comptable d'autant plus incompréhensible aux yeux de ceux qui en bénéficient que personne n'a pris la peine d'en expliquer la logique, la cohérence s'il y en a une, l'urgence et la nécessité si elles sont là.

Cet épisode s'est rajoutée, pour la seule journée d'hier, à la remontée de bretelles opérées par le président de la République lors du Conseil des ministres. Soyez solidaires, soyez ordonnées, soyez pédagogues, leur aurait-il conseillé en substance. Bien sûr, bien sûr. Mais le chef de l'Etat ne comprend-il pas que ses troupes sont sujettes au débandage parce que l'action politique qu'il mène lui manque de clarté, de lisibilité, de hiérarchie et au bout d compte de cohérence? Nicolas Sarkozy dirige aujourd'hui l'équipe qu'il mérite. Il peut bien la gronder. Mais sait-il qu'elle lui ressemble? "

12:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu